Culture Furyō

Kikusui – Chrysanthème Flottant

Kikusui culture logo

Introduction

Kikusui ou Chrysanthème Flottant, est un symbole qu’on retrouve très souvent sur les Tokkōfuku des Bōsōzoku. À l’origine, il s’agit d’un Kamon, un symbole appartenant à un clan de samurai et qui servait à se différencier des autres clans. Il en existe parfois plusieurs variantes pour un même Kamon. Avec le temps, les Kamon trouveront d’autres utilisations, le plus répandu est celui du sceau impérial du Japon (菊の御紋, kiku no gomon, qui signifie littéralement, le sceau du chrysanthème) et qu’on retrouve souvent également chez les Zoku (diminutif de Bōsōzoku). Par ailleurs, c’est presque aussi ce symbole qu’on retrouve sur tous  les passeports Japonais si vous avez déjà fait attention. 

Kikusui culture Chrysentheme Imperial
Chrysenthème Impérial Sceau impérial du Japon

Allons un peu plus loin

Origine

Kikusui culture Masashige Kusunoki
Kusunoki Masashige statue du palais impérial de Tokyo

Le Kikusui est né de Kusunoki Masashige (楠木 正成, 1294 – 1336),  un chef militaire et samurai, dévoué à l’empereur Go-Daigo qui est connu pour sa tentative de prise de contrôle du shogunat de Kamakura.  Le kikusui vient des hata-jirushi (旗印) qu’on peut traduire par “drapeaux symboles” ou emblème. Ils étaient utilisées par les armées pour se représenter durant une bataille, et l’emblème de l’armée de Kusunoki Masashige était le Chrysanthème FlottantLe nom de Kusunoki Masashige est devenu synonyme de fidélité et de dévotion extrême à l’empereur. Il a part ailleurs reçu de la plus haute et prestigieuse décoration d’honneur Japonaise sous l’ère Meiji en 1880.  

Utilisation

Kikusui culture Bakuon Retto
"Torpille Humaine". Bakuon Rettō : Takahashi Tsutomu (Kana) ©2002

Le symbole a été repris et utilisé lors de la guerre du Pacifique par la Marine impériale japonaise contre les bateaux alliés. Plus précisément, il a été utilisé pour les opérations suicide en Kaiten, et parfois en avion (Kamikaze, à prononcer “Kamikazé”, qui signifie dieu du vent). Les Kaiten étaient des petits sous-marin, enfin c’étaient des torpilles aménagées en sous-marin, dans lesquelles les pilotes devaient aller se sacrifier en foncant sur les bateaux ennemis. Même si cette invention était un échec, elle a su marquer les Japonais, et est devenue un véritable symbole chez les Bōsōzoku, qui n’hésitaient pas à porter ce sceau  et  l’inscription “Torpille Humaine” (人間魚雷) sur leurs Tōkkofuku.

D’un logo d’un clan Samurai, en devenant un symbole de la guerre du Pacifique en passant par une symbolique de dévotion à l’empereur, le Kikusui est aujourd’hui l’un des symboles qui s’est le plus encré chez les motards japonais, c’est l’un des logos les plus brodés sur leurs vêtements, chargé d’histoire, et pleines de significations.

Kikusui culture sisyuy
© 刺しゅう屋 @sisyuy on twitter
Dans le FuryōGame depuis 2007 et grand
collectionneur de figurines provenant de manga furyō.
LeonBancho
LeonBancho
Rédacteur
Via
SowonLeonBancho
Source
Wikipedia frWikipedia jpGalerie d'image de Kikumon (Sceau avec des Chrysanthèmes)
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer